Qui sommes-nous ?

Aller à l’école, recevoir un enseignement est un droit et une chance pour tous les enfants. Aujourd’hui, le système scolaire ne s’adapte pas aux besoins particuliers des élèves, notamment lorsqu’ils sont Hauts Potentiels. Ils ont un besoin vital de donner du sens à ce qu’ils apprennent et leurs sens du concret est exacerbé.

L’École des Héros a pour vocation d’utiliser le levier du numérique, à travers la conception d’un jeu vidéo, comme facteur d’inclusion sociale mais aussi psychologique.
Ce projet a pour objectif de renforcer l’estime de soi de jeunes de 13 à 18 ans présentant des troubles de phobies sociales, phobies scolaires, addiction aux jeux vidéo, et des troubles de la sphère autistique d’Asperger associés à un Haut Potentiel Intellectuel.
0

de la population des enfants entre 0 et 19 ans en France serait à Haut Potentiel Intellectuel, soit 370 000 enfants selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

0

jeunes qui sortent chaque année, depuis 2015, du système éducatif sans diplôme de fin d’études secondaires¹

¹ CAP ou baccalauréat

0

Le nombre de joueurs de jeux vidéo souffrants d’addiction représenterait 2% des 35 000 000 de joueurs de jeux vidéo soit 800 000 personnes²

² Estimation faite par l’IFAC – Institut Fédératif des Addictions Comportementales

Projet initié par
Michael Stora

Psychologue de formation, je suis l’auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques sur le numérique. En 2000, je fonde l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (omnsh.org) qui regroupe des chercheurs dans les 12 disciplines en Sciences humaines.

Pionnier dans l’utilisation des jeux vidéo comme médiation numérique, je publie en 2005 : « Guérir par le virtuel, une nouvelle approche thérapeutique » aux Presse de la Renaissance.
Depuis une dizaine d’années, je reçois des jeunes indiqués pour addiction aux jeux vidéo, fort de cette expérience clinique, j’ai publié des articles, un ouvrage « Les écrans ça rend accro » chez Hachette en 2010. L’École des Héros est née justement de ces jeunes reçus, car je percevais que leurs compétences, si elles étaient capitalisées, leur permettait d’avoir enfin une meilleure perception d’eux-mêmes. En 2019, je publie chez Eres dans la collection Cyberculture : « Et si les écrans nous soignaient ? Psychanalyse des jeux vidéo et autres plaisirs numériques ».

Valoriser

Capitalisons sur leurs compétences au lieu de les considérer uniquement comme des malades

Réaliser

Donnons-leur l’opportunité de déployer leurs talents dans le cadre de projets digitaux, plutôt que de les hospitaliser

Manager autrement

Formons les entreprises du numérique à manager ces personnalités, plutôt que de les mouler au monde de l’entreprise traditionnel

Une équipe sur-mesure

Un accompagnement pédagogique personnalisé pour donner l’opportunité aux jeunes de déployer leurs talents dans le cadre de projets digitaux.

Psychologue
Michael Stora
Psychologue
Tiffany Belmonte
Game Designer
Remi Pascolo
Coach
Charlotte Merot
Psycho Pédagogue
Marina Laloux

“ Car ce sont eux les architectes des mondes numériques de demain. ”

Intéressé par notre approche ?